Les trois piliers du système de sécurité sociale


Divers /

Aujourd’hui, lorsque votre vie professionnelle est sur le point de connaitre son épilogue, elle se tend sur une nouvelle onde. Mais il se pose toujours le problème de la gérance de votre retraite en manière de la finance ? Il faut donc prioritairement penser à votre vieillesse même si vous n’exercez pas d’activité professionnelle. Vous découvrirez dans cet article les généralités des 3 piliers.

L’assurance-vieillesse et survivants (AVS)

La AVS, est le principal pilier de la prévoyance sociale. Elle forme donc le premier des trois piliers du système de sécurité sociale suisse. Cependant, c'est un système sécuritaire qui vise à compenser, plus principalement, la diminution ou la perte du revenu du travail dues à l’âge et au décès. Si vous souhaitez avoir plus d’informations, voir le site. Elle a en outre pour but, de prendre en compte les besoins vitaux d’une personne assurée. Ainsi, la rente de vieillesse doit permettre à la personne assurée de prendre sa retraite à l’âge prévu, tout en lui donnant la garantie, avec la prévoyance professionnelle bien sûre, la sécurité matérielle pendant la retraite. La rente de survivants quant à elle, doit empêcher que le décès d’un parent ou d’un conjoint n’engendre, en dehors de  la souffrance humaine, des soucis financiers trop rigoureux.

La prévoyance professionnelle

La prévoyance professionnelle est le deuxième pilier du système de prévoyance suisse. Sous l'abréviation « PP », il est souvent appelé «caisse de pension» dans le langage courant. Il a pour principal objectif de renforcer les prestations de l’AVS/AI après le départ à la retraite, ainsi qu’en cas d’invalidité ou de décès, et de permettre d'être stable. La prévoyance professionnelle inclut également l’assurance-accidents professionnels, l’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie et les institutions de libre passage.

Le 3e pilier : la prévoyance individuelle facultative

En ce qui concerne la prévoyance individuelle facultative, elle permet de compléter de façon libre les prestations de l’AVS/AI et de la prévoyance professionnelle. Le 3e pilier s'occupe de la prévoyance liée 3a et de la prévoyance libre 3b. Les modalités au pilier 3a sont fiscalement protégées et peuvent être déduites du revenu imposable à hauteur d’un montant maximal défini.