Assurance prêt immobilier : à quoi sert-elle ?


Divers /

Si vous contractez un prêt immobilier et que vous vous trouvez dans l'incapacité de le rembourser dans le temps, le prêteur est susceptible de procéder à la saisie de la propriété ou de la garantie fournie, vous entraînant dans une situation financière critique. Il convient donc que vous soyez préparé à de telles situations à l'avance. Le meilleur moyen d'y parvenir est de souscrire une assurance de prêt immobilier. 

Quand l'assurance prêt immobilier est-elle utile ?

L'assurance prêt immobilier est une police qui est souscrite lorsque vous obtenez un prêt. En souscrivant une police de ce type, vous pouvez vous protéger au cas où vous ne seriez plus en mesure d'honorer votre prêt en raison d'événements imprévisibles tels que la maladie, l'invalidité, la perte d'emploi et d'autres difficultés financières ou, dans le pire des cas, le décès. 

Visitez https://www.empruntis.com pour avoir plus d’infos. Il existe des situations dans lesquelles il est obligatoire d'assurer son prêt, d'autres dans lesquelles la souscription de ce type de police est laissée à la discrétion du demandeur. 

Dans d'autres cas, la souscription d'une assurance emprunteur peut être un faux pas et une dépense inutile. En général, les assurances de prêt sont facultatives, à la grande exception des prêts avec garantie de salaire. 

Que couvre l'assurance ?

Il existe plusieurs événements qui sont couverts par une police d'assurance de prêt. Il s'agit des éléments suivants : 

• Décès du demandeur : dans ce cas malheureux, si le demandeur n'a pas souscrit de police d'assurance, les héritiers sont responsables du remboursement du prêt. 

Si ce n'est pas le cas, le problème ne se pose pas, car les versements manquants sont couverts par la compagnie d'assurance. 

• Invalidité totale du demandeur : dans ce cas, le demandeur est protégé par la compagnie d'assurance qui réglera le prêt avec le prêteur ; 

• Invalidité temporaire : il s'agit de cas tels que des accidents de diverses natures ou des maladies qui nécessitent un long traitement et rendent impossible le paiement des dettes du demandeur. 

Dans ce cas, la compagnie d'assurance ne paiera que quelques versements, en fonction de la capacité de récupération du demandeur.

• Chômage involontaire : dans ce cas également, la compagnie d'assurance paie le prêt jusqu'à ce que le demandeur trouve un nouvel emploi.